• Accueil

Sur les traces du passé négrier de Nantes

L’Association Mémoire de l’outre-mer organise dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage et de la traite négrière, un rallye historique cheminant dans les rues de Nantes. Ce rallye est à l’intention des écoles primaires, en collaboration avec les équipes enseignantes. 

A partir d’un support écrit, les enfants parcourent le centre ville de Nantes, l’île Feydeau en particulier. Puis ils traversent la passerelle Schœlcher et longent la Loire pour revenir vers le Quai de la Fosse et surtout, le Mémorial.Guidés par le questionnaire,  accompagnés par leur enseignant, les jeunes élèves découvrent une part de Nantes qu'ils connaissent peu. Ils apprennent à lever les yeux et à observer la ville, avec son architecture du XVIIIème siècle, autant de bâtiments qui sont des témoignages du passé. Ils découvrent l'histoire négrière et sont amenés à réfléchir sur ce thème lors de la visite du Mémorial, qui est lieu de mémoire, de réflexion, mais aussi d'émotion.

La ville de Nantes soutient cette initiative depuis déjà quelques années. Une remise de prix officielle est organisée au mois de mai. Un membre du conseil municipal y assiste, et à cette occasion, des livres sont remis aux écoles qui ont participé.

Mots d’enfants écrits en 2016 par les élèves de CM2 de l’école les Marsauderies à Nantes après avoir participé au rallye

Discours du Président Michel Cocotier lors de la remise de prix 2017 aux élèves lauréats du Rallye.

Chers amis, chers élèves, chers professeurs,

Nous sommes très heureux, pour cette douzième édition de la journée nationale des mémoires de l’esclavage, de la traite et de leurs abolitions, de vous réunir ici même pour la remise des prix du traditionnel rallye organisé par l’association Mémoire de l’Outre Mer. Ce rallye, destiné aux élèves des établissements scolaires nantais, est, pour nous, l’occasion de mettre en cohérence cette page douloureuse de l’histoire de l’humanité avec le patrimoine historique local de l’agglomération nantaise.

Pendant quatre siècle des navires négriers ont embarqué de puis Nantes les denrées produites à l’échelon régionale qui servaient, une fois les côtes africaines atteintes, de monnaie d’échange, contre les esclaves embarqués de force pour un

voyage sans retour vers les Amériques. Si Nantes activement participé à ce trafic, son rôle pionnier, aujourd’hui, dans la célébration de la mémoire des victimes de la traite et de l’esclavage place cette ville en tête de ceux qui estiment que la

Commémoration du 10 mai est un acte d’éducation en même temps que de prévention pour que jamais de tels faits se reproduisent. L’homme doit être respecté parce qu’il est homme non parce qu’il est blanc, riche, cultivé et puissant.

Nous sommes heureux de la franche adhésion des professeurs des écoles à cette modeste contribution qu’est celle de Mémoire de l’Outre Mer à œuvrer pour que les plus jeunes, en découvrant l’histoire du territoire où ils vivent aujourd’hui, appréhendent mieux et comprennent l’importance de la personne humaine quelles que soient sa couleur, ses croyances, ses origines.

Nous tenons à remercier chaleureusement tous les participants à ce rallye de leur intérêt et de leur implication dans cette initiative humblement pédagogique qui est la nôtre. Pour finir, un grand merci aussi à la Ville de Nantes qui nous apporte son soutien pour que chacun soit récompensé de son investissement et pour que la remise de ces prix soit un moment de franche et heureuse convivialité.