15 novembre 2017. : rencontre litttéraire Roberto Burgos Cantor

Dans le cadre du festival annuel Belles Latinas- Littératures d’Amérique latine organisé par la revue Espaces latinos www.espaces-latinos.org/invites-belles-latinas-2017 [1], nous accueillerons l’écrivain colombien Roberto Burgos Cantor du 13 au 15
novembre pour la présentation et la traduction en France de son ouvrage La Ceiba de la memoria (2007) – La Ceiba de la mémoire Éd. Zinnia Editions (2017) qui traite de l’esclavage en Nouvelle Grenade (Colombie), de l’holocauste et du conflit colombien contemporain.

L’auteur interviendra dans différents cours au Département d'Etudes Hispaniques à l’Université et à la Bibliothèque Universitaire de la Faculté des Lettres.
Par ailleurs, il interviendra également pour une table ronde sur « Mémoires douloureuses des villes et droits de l’homme : Nantes-Cartagena de Indias-Buenos Aires », destinée à un  plus large public, dans le cadre de l’appel à projet annuel nantais « Saison des Droits Humains-Nantes », le mercredi  15 novembre 2017 d’abord autour de son roman La Ceiba de la memoria puis au cours d’une table ronde-débat ce même jour avec l’écrivain Néstor Ponce (co-organisateur rennais du colloque international sur la Colombie) et des universitaires spécialistes de la question des droits de l’homme à propos de son recueil de poésie sur les disparus d’Argentine Désapparences / Desapariencia no engaña (édition bilingue français/espagnol, Brest, Les Hauts-Fonds, 2013, et qui vient d’’être traduit en anglais.

Le débat sur l'esclavage sera animé par Antonio Almeida Mendez (Directeur adjoint, UFR Histoire, Histoire de l'Art et Archéologie, Responsable des Relations Internationales, UFR Histoire, Histoire de l'Art et Archéologie) et porteur d'un projet sur le sujet accueilli à l'Institut des Etudes avancés de Nantes.

En partenariat avec Victoria BAZURTO Centre de Recherche sur les identités nationales et l'interculturalité (CRINI)
Université de Nantes (France)