• Accueil

Exposition "l'invention du Sauvage" Zoo humains du 27 septembre au 17 octobre

L’exposition raconte l’histoire de près de trente mille femmes, hommes et enfants, venus d’Afrique, d’Océanie, d’Asie, des Amériques et parfois d’Europe, qui ont été exhibés en Occident entre 1810 et 1940. Ils ont été vus par plus d’un milliard de visiteurs. Les puissances coloniales européennes, l’Amérique et le Japon les ont présentés dans des expositions, des zoos et des salles de spectacles comme s’ils étaient des « sauvages ». Ce « spectacle de la différence », qui a fasciné les sociétés occidentales, a légitimé le colonialisme et a contribué au discours raciste. Ce phénomène ne peut se comprendre que si on le situe dans son contexte : dès la fin du XVIIIe siècle, les spectacles de masse et les images contribuent à fabriquer l’opinion et le regard.     Ils légitiment la construction des grands empires coloniaux tout en s’appuyant sur les théories racialistes, eugénistes ou ségrégationnistes. Les étudier permet de mieux comprendre les origines et les mécanismes de construction des stéréotypes. Cette exposition-événement est présentée pour la première fois aux Antilles. Elle cherche à sensibiliser le plus grand nombre au poids du passé colonial et au racisme qui en est né. Elle vise aussi à ébranler les fausses représentations en montrant comment on les construit. À travers des collections exceptionnelles et un parcours pédagogique accessible au plus grand nombre, elle engage un travail de mémoire nécessaire à qui veut comprendre le présent. Le récit de cette histoire oubliée est né de la volonté commune de la Fondation Lilian Thuram. Éducation contre le racisme et du Groupe de recherche Achac, qui ont su trouver des partenaires exceptionnels avec le Mémorial ACTe, la Région de Guadeloupe, la MGEN et la CASDEN – Banque populaire.


Lilian Thuram, commissaire général
Pascal Blanchard, commissaire scientifique

Exposition réalisée par :

ETE à l'association Mémoire de l'outre Mer

          WE WANT YOU ! (nous avons besoin de vous)

RDV de l’Erdre (quai Henri Barbusse) le 30 août, 31 et 1er septembre

Folie des Plantes (jardin exotique Parc du Grand  Blottereau) 7 et 8 septembre

RDV Erdre :

  • Vendredi : Chargement à 9h au départ de l'association, montage de 10h à 17h quai Henri Barbusse. Service de 17h à 0h. Besoin aussi en  cuisine à Mémoire à partir de 9h
  • Samedi : mise en place de 10h à 12h.   Service de 12h à 0h
  • Dimanche : mise en place de 10h à 12h Service de 12h à 18h
  • Rangement et chargement de 18h à 23h
  • Lundi : 13h rangement et nettoyage

Si vous voulez rejoindre notre équipe, nous avons  besoin de personnes  pour la préparation et le service (mission de 2h), merci d'avance !

Lire la suite

Exposition du 14 juin au 6 juillet "Haiti exposition" Sandra Wilberte Dessalines

Sandra Wilberte Dessalines est une artiste peintre franco-haïtienne qui vit au Pays-Basque, en France.

Son travail est basé essentiellement sur la sculpture du papier mâché et la peinture à l'huile. Elle s'inspire essentiellement de l'art haïtien et du vaudou dans ses oeuvres, sa technique est propre à sa personnalité.

Sa créativité et sa capacité à produire ses œuvres mets en évidence l'amour qu'elle porte à cet art.

 

Vous pouvez consulter sa page facebook :  https://www.facebook.com/SandraArtsNaifs/

 

 

peinture, art haitien

Rencontre avec Souleymane Bachir Diagne : Mercredi 26 juin à 19h30 :

Souleymane Bachir Diagne est un philosophe Sénégalais, né le 8 novembre 1955 à Saint-Louis (Sénégal). Professeur de français à l'université Columbia, c'est un spécialiste de l'histoire des sciences et de la philosophie islamique.

La démarche de Souleymane Bachir Diagne se développe autour de l’histoire de la logique et des mathématiques, de l’épistémologie (l’étude de la connaissance en générale), ainsi que des traditions philosophiques de l’Afrique et du monde islamique. C’est le mélange qui décrit le mieux sa philosophie.

1ère partie : présentation de Souleymane Bachir Diagne,  son parcours de vie, anecdotes, souvenirs  par Jean Marie LARDIC, professeur d'Univerité et Maître de conférence.

2ème partie  :sur son parcours d'auteur et les livres qu'il a écrit animé par Philippe SOULIER professeur agrégé de Philosophie .

Souleymane Bachir Diagne a reçu le prix Edouard Glisant en 2011 pour l'ensemble de son oeuvre

senegal, philosophe

Lire la suite