• Accueil

'Libres de couleur et révolution' du 1er au 15 mars

1er mars  19h : vernissage exposition "Abolition et Citoyenneté" du comité National pour la Mémoire et l'Histoire de l'Esclavage. Exposition à voir jusqu'au 15 mars.

5 mars : 19h : conférence Les historiens Erick Noël et Bernard Michon évoquent la formation de ce groupe particulier, « ni Noir ni Blanc », dans les Antilles françaises au XVIIIe siècle. Les Libres de couleur sont soumis à un statut juridique complexe et à une liberté limitée, sans droits civiques.
La Révolution française devient alors pour une partie d’entre eux une occasion de faire valoir leurs revendications spécifiques. Dans le même temps éclatent au grand jour les différences structurelles entre
Grande et Petites Antilles, révélatrices de clivages extraordinairement complexes qui pèsent encore dans les sociétés îliennes d’aujourd’hui.

Durée : 50 minutes, suivi d’un échange avec le public.
Conférence suivi d’un verre de l’amitié.
Cette conférence sera aussi l’occasion de présenter l’ouvrage Couleur et liberté dans l’espace colonial français, 17-18 ème siècles issu des Cahiers des Anneaux de la Mémoire.

15 mars 19h : film et échanges "Mon ancêtre l'esclave" Film de Frédéric Senneville, Thierry Derouet. 52 min

En mai 1848, une circulaire ministérielle adressée aux Commissaires  Généraux de Martinique, Guadeloupe, Réunion et Guyane, stipule de procéder à un recensement et d'attribuer un nom à chacun. Cet ordre venu de Paris inaugure un moment  historique crucial et l'attribution de patronymes acte la métamorphose des esclaves en citoyens.

 En partenariat avec :

 

soirée littéraire "L'aurore du Mayombe"

Une escapade, une balade, un périple aussi dépaysant qu’exaltant sur les terres de son enfance. « Nous voici donc sur ma terre promise, celle de mes rêves et de mes espérances. » Parler de sa  contrée comme on parlerait d’une œuvre d’art… Pour Prosper Bansimba-Mahoungou, le Mayombe reste un livre sans début et sans fin. Sous toutes ses facettes, il se laisse découvrir et parcourir avec plaisir. Ce voyage dont on savoure les airs et les mélodies, et dont, du fond du cœur, on fredonne l’air encore et encore. Ce voyage est une musique qui se joue avec le cœur.

 

 

afrique, littérature

Jeudi 7 février 2019 à 19h rencontre littéraire et dédicace avec Wilfried N'Sondé

Wilfried N'SONDÉ

Né en 1968 à Brazzaville, Wilfried N’Sondé a fait des études de sciences politiques à Paris avant de partir vivre à Berlin où il est resté vingt-cinq ans. Il habite désormais à Paris. En 2016 il a enseigné la littérature à l'université de Berne en tant que professeur invité.
Musicien et auteur de chansons, il se produit régulièrement en duo avec son frère Serge N'Sondé en France et en Allemagne. Écrivain, il publie son oeuvre aux éditions Actes Sud, et ses romans sont traduits aux États-Unis et en Italie.

Il s’appelle Nsaku Ne Vunda, il est né vers 1583 sur les rives du fleuve Kongo.

Orphelin élevé dans le respect des ancêtres et des traditions, éduqué par les missionnaires, baptisé Dom Antonio Manuel le jour de son ordination, le voici, au tout début du XVIIe siècle, chargé par le roi des Bakongos de devenir son ambassadeur auprès du pape.

Lire la suite

Exposition 'Trace et Mémoires' de Boris KOUNZI

Boris Kounzi artiste libre, né en République Centre Africaine, au coeur du continent Africain, il s'envole entre l'exil et l'horizon avec une valise d'arc en ciel, dans sa plume, la vie du bon côté.

Citoyen du monde, une main sur le coeur, il parcourt le monde avec sa plume de slameur griot des temps modernes, la danse dans ces sens....

Il présente l'Afrique par ses photos, collages et installation.