concert Kui Bo To

KUI BO TO

Le 28 septembre, François Fampou est venu clore une trilogie. Après une soirée "langue au chat, la découverte de la Kora, Kui Bo To nous a chanté quelques rythme afro et créoles. 

 

Créé en avril 2002 dans le quartier des Dervallières à Nantes, il regroupe aujourd’hui des choristes venus de plusieurs villes de la région. L’Ensemble Kui Bo To se consacre depuis 15 ans à l’interprétation des chants africains et créoles. La spécificité du projet   réside  dans le répertoire qui nous fait  traverser l'Afrique et les Antilles dans toute sa diversité sans se priver de quelques incursions en Amérique du nord. Par ce projet, les chanteurs nantais et Nazairiens sont persuadés de contribuer à leur manière à la construction du vivre ensemble compte tenu de la place historique de Nantes dans le commerce  triangulaire.

Avec près de 6 concerts par an,  allant de prestations en faveur d'organisations humanitaires aux  concerts produits par les programmations municipales, Kui Bo To a réalisé son premier enregistrement en 2008. Sa particularité est perçue comme un véritable gain de diversité dans le paysage choral de la région.                                                               

KUI BO TO vient d’une expression bamiléké (ouest-Cameroun), dont la traduction:

KUI = chant,                            BO = et,                       TO = tambour.   Ce qui signifie « chœur et percussions ».

 

 

Exposition Omar BOUKI CAMARA : 'La Symbiose' du 22 novembre au 14 décembre

Omar BOUKI CAMARA est un artiste sénégalais, résidant aux Mureaux (78) où il vit depuis 2002.

Né au Sénégal, dans une grande famille venue du Mali, il avoue avoir un don tout petit qui s’est révélé avec un style très particulier reçu mystiquement au moment de cette initiation dans le bois sacré.

Issu de l’école Nationale des beaux-arts de Dakar, de 1981 à 1986, il cherche à travers ses peintures à comprendre la société africaine qui représente toute son enfance, ses racines.

Avec les enfants, lors des activités péri scolaires, il s’attache à transmettre le vivre ensemble par l’expression artistique. Par la Transmission intergénérationnelle, Omar CAMARA va au-delà de l’apprentissage de l’Art. Il fait de l’Art un fil conducteur au service de son engagement fort pour la Fraternité. Ses actions sont multiples, distraites et efficaces.

François Fampou

François FAMPOU entreprend dès les années 90 d’explorer les cultures africaines afin de compléter ses outils pédagogiques dans l’approche de l’enseignement musical.

Développant un style fortement inspiré des traditions régionales de son Cameroun natal et plus largement d’Afrique, il visite l’oralité et y trouve les éléments fondamentaux qui enrichissent son expression. Démarche volontairement orientée vers une proposition de découverte et de partage culturel tout en privilégiant au mieux les aspects esthétiques, ludiques et poétiques.

En 1999, il crée « l’Ensemble CARAVANE » avec le désir de faire jouer ensemble les instruments d’Europe et d’Afrique. Il rencontre plusieurs musiciens d’Afrique du Nord et découvre les sonorités orientales qui l’influencent.

En 2002, il crée le chœur amateur « KUI BO TO » pour interpréter les répertoires de chants traditionnels d’Afrique et des Antilles, en y associant des rythmes de tambours.

Le 1er février 2018, il anime une soirée "langue au chat", des devinettes colorées dans une ambiance conviviale

Le 9 février, soirée découverte de la kora : sous la forme d’un exposé illustré de pièces musicales, F. Fampou présente l’histoire de la rencontre des moines bénédictins de Solesmes avec l’instrument le plus prestigieux des griots d’Afrique de l’Ouest, suivi d’une petite séance d’initiation à la kora

 Concert de la chorale KUI BO TO à l'Espace Louis Delgrès le vendredi 28 septembre 2018 à 19h30, à ne pas manquer

http://www.francoisfampou.fr/

recette Thieboudienne

20 pers.40 min

"Thieboudienne signifie riz au poisson en sénégalais. Ce magnifique plat est connu sous le nom de riz au gras en Côte d'Ivoire, en Guinée... C'est le plat national au Sénégal"

Ingrédients

Préparation

  1. Préparez la farce en mixant 1 oignon, un peu de persil, 1 piment.
  2. Assaisonnez avec le sel et un peu de fumet de poisson, puis farcissez-en le poisson.
  3. Chauffez l'huile dans une grande marmite ou faitout et faites-y dorer 2 oignons tranchés, les mollusques,1 piment, sel, poivre.
  4. Mélangez le concentré de tomates et les tomates fraîches, puis délayez le tout avec un peu d'eau.
  5. Ajoutez dans la marmite ou faitout, le poisson farci, le mélange de tomates, couvrir, cuire 10 minutes puis ajouter encore 1,5 litre d'eau avec 2 ou 3 cubes de bouillon de poisson.
  6. Ajoutez les légumes épluchés et coupés en gros morceaux, le poisson séché ou guedj, coupé en morceaux et laissez mijoter à couvert pendant 30 minutes à feu doux.
  7. Faites cuire le riz pendant ce temps là, jusqu'à 25 minutes, il faut qu'il soit bien cuit
  8. Séparez le poisson des légumes, dans deux saladiers,
  9. Ajoutez le riz à la sauce du faitout.
  10. Servez très chaud.

Rencontre littéraire littéraire "L'aurore du Mayombe"

'Une escapade, une balade, un périple aussi dépaysant qu’exaltant sur les terres de son enfance. « Nous voici donc sur ma terre promise, celle de mes rêves et de mes espérances. » Parler de sa  contrée comme on parlerait d’une œuvre d’art… Pour Prosper Bansimba-Mahoungou, le Mayombe reste un livre sans début et sans fin. Sous toutes ses facettes, il se laisse découvrir et parcourir avec plaisir. Ce voyage dont on savoure les airs et les mélodies, et dont, du fond du cœur, on fredonne l’air encore et encore. Ce voyage est une musique qui se joue avec le cœur'.